Tag Archives: Web 2.0

  • Google Maps Maker disponible en France

     

    Déjà disponible dans plus de 180 pays comme les États-Unis ou le Canada, Google Maps Maker est un service qui permet à la communauté d’éditer les cartes afin de les rendre plus précises.
    Chaque modification sera soumise à la validation des autres internautes, ainsi que d’experts régionaux et d’une équipe de la firme californienne. Si ces modification sont acceptées, l’équipe de Google se chargera alors de les intégrer dans la version de Google Maps afin d’en faire profiter tous les utilisateurs.

    Lien : site

    Source de l’article : sur-la-toile.com

     

  • Une page Symbaloo pour TBI-TNI

     

    Voici une page Symbaloo avec des liens vers des sites vers des ressources en ligne, des logiciels dédiés TBI, etc..

    Pour accéder aux sites affichés, cliquer sur l’image (= l’icône, le bloc, le pavé).

    Lien : site

    Source de l’article : tice.edres74.net

  • Webdoc BETA

     

    Webdoc permet de s’exprimer en mixant le web et de créer des conversations riches et interactives à la volée. Webdoc c’est découvrir, créer, et partager du contenu riche et interactif en stimulant des discussions qui permettant des échanges entre individus allant au-delà du simple commentaire.

    On utilise webdoc lorsque qu’un message Facebook ou Twitter n’est pas suffisant pour raconter son histoire, mais qu’on ne veut pas créer et maintenir un blog.

    Lien : site

  • Diigo : un service en ligne pour gérer et annoter ses favoris

    Diigo est un service en ligne qui permet de stocker et de partager facilement vos favoris.

    Après avoir créé votre compte (gratuit), vous pouvez sauvegarder une page web entière, seulement un extrait, une image, une vidéo ou en faire une capture d’écran, surligner un passage, ajouter des annotations et des tags, créer une liste d’articles sur un sujet donné et le publier sous forme de slideshow autonome et interactif (fonction WebSlide).

    Vous pouvez partager (ou non en mode privé) vos découvertes avec la communauté Diigo, par mail, sur Twitter ou sur un blog (Blogger, WordPress, etc) et plus encore. Même si ce service est en anglais, il est assez facile à prendre en main et s’avère être un bon outil de veille pour collecter des informations qu’on pourra se resservir par la suite.

    Lien : site

    Source de l’article : freewares-tutos

  • Tutic – Des Tutos et des TICE

     

    Tutic est un blog créé par un professeur d’anglais qui a une vocation pédagogique puisqu’il propose des tutoriels videos clairs et bien présentés.

    Ils sont classés par rubriques:  outils en ligne, Mac, Windows, logiciels.

    Lien : site

  • La « curation », un nouveau métier du Web

    Source: prezi.com

     

    Très bientôt, le contenu accessible sur Internet doublera toutes les 72 heures. Trouver une information pertinente deviendra une tâche encore plus ardue!

    En réponse à cette préoccupation, une pratique est en vogue depuis plusieurs mois sur le Web: la curation.

    Le terme anglais curator se traduit par conservateur dans le domaine de l’art. Pour Internet, on parle plutôt de content curator, c’est-à-dire d’«organisateur de contenu» ou d’«éditeur de contenu», à l’opposé du rédacteur qui crée de l’information sur le Web (voir image). Dans le milieu, on traduit ce concept par le terme curation et on appelle celui qui en fait la pratique curateur, des traductions littérales des termes anglais. Dans cette analyse, nous recourrons plutôt aux termes équivalents français, soit organisation ou édition de contenu et organisateur ou éditeur de contenu.

    Source de l’article : veilletourisme.ca

     

  • Le web 2.0 en classe de langue

     

    Cet ouvrage s’adresse à tous les enseignants de langues – maternelles, secondes, étrangères ou encore régionales – curieux de mieux comprendre ce qu’est le phénomène web 2.0 et désireux d’enrichir leurs pratiques en mettant à profit les potentialités des récentes évolutions que connaît Internet.

    Quelles sont les spécificités et potentialités du web 2.0 ? En quoi celui-ci peut-il faire évoluer les pratiques pédagogiques pour enrichir le processus d’enseignement/apprentissage des langues ? Telles sont les principales questions qui ont guidé les auteurs.

    Résolument pratique et tourné vers l’action et l’interaction, cet ouvrage élargit la perspective actionnelle définie par le Cadre européen de référence pour les langues en fournissant, à partir d’une réflexion théorique, des exemples concrets de tâches exploitant une sélection de sites et applications du web 2.0.

    Lien : site

    Source de l’article : aplv-languesmodernes.org

  • DUO 2.O, dispositif de sensibilisation et d’auto-formation aux outils du Web 2.0

    DUO 2.0 est un dispositif de sensibilisation et d’auto-formation aux outils du Web 2.0 à destination des animateurs multimédia.

    Organisé sous forme de widgets embarquables sur différents portails, ce dispositif a été mis en place par l’association Créatif, grâce au soutien de la Délégation aux Usages de l’Internet, d’ARTESI Ile-de-France et de la Ville de Brest, pour répondre au besoin d’auto-formation des animateurs dont la disponibilité pour suivre des formations plus classiques est limitée.

    L’originalité de ce dispositif repose toutefois sur la scénarisation de situations spécifiques d’accompagnement que peuvent rencontrer les animateurs dans leurs activités auprès de divers publics, comme « Dynamiser la vie associative », « Mieux travailler ensemble », « Optimiser ses événements », « Organiser une veille efficace », « Vivre la famille au quotidien » ou encore « Vivre en réseau avec son mobile ».

    Comment ça marche ?

    Le dispositif peut être utilisé selon deux approches :

    • Une approche  » scénario  » : qui met le focus sur les usages, les questions qui se posent, les objectifs à atteindre et le bouquet d’outils à mettre en œuvre. Le scénario est présenté et fait référence aux différents outils susceptibles d’être utilisés pour réaliser l’animation auprès des publics de l’EPN avec, à la clé, un certain nombre de conseils.
    • Une approche  » outil « : qui se centre sur la découverte, l’exemple et la prise en main. Chaque outil est présenté selon un triptyque comprenant : une présentation vidéo des objectifs de l’outil, une visite guidée (Screencast) qui présente les principales fonctionnalités de l’outil, et un mode d’emploi sous forme de document feuilletable.

    Lien : site

  • Les langues vivantes à l’école à l’heure de l’approche actionnelle et du web 2.0

    L’enseignement des langues vivantes à l’école connaît de profonds bouleversements depuis une dizaine d’années. La mise en place du Cadre Europeén Commun de Référence pour les Langues (CECRL) demande aux enseignants (et aux apprenants) de modifier leurs façons de faire. Si l’approche communicative n’a pas vraiment existé dans les classes, malgré les instructions officielles, la perspective actionnelle préconisée par le CECRL entre peu à peu dans les mœurs. La notion de tâche, qui est centrale dans cette nouvelle approche, entre en résonance avec les possibilités offertes par les outils du web 2.0 (travail collaboratif, mise en réseaux). S’il n’est pas rare de lire que les TIC renforcent la motivation des élèves, il n’y a pas de certitude quant à la durée de cette motivation, ni aux effets positifs sur l’apprentissage. Les TIC peuvent renforcer une posture transmissive de l’apprentissage comme elles peuvent favoriser une dynamique socioconstructiviste. Tout dépend d’une part des outils utilisés – Personnal learning environment (PLE) vs Virtual learning environment (VLE), par exemple -, mais aussi et surtout de l’approche retenue. L’approche par tâche permet de travailler des compétences de haut niveau. Les outils de communication médiatisée par ordinateur (CMO) ouvrent des perspectives intéressantes.

    À partir d’une revue de littérature sur les dernières recherches, le dossier n° 58 du mois de novembre fait le point sur cette approche actionnelle pour l’enseignement-apprentissage des langues vivantes et la met en regard de l’approche par compétences du socle commun et des outils du web 2.0.

    Lien : site

    Source de l’article : Thibert Rémi (2010) « Pour des langues plus vivantes à l’école » Dossier d’actualité de la VST, n° 58, novembre.

  • L’ABC du Web 2.0

    web2Le site  québécois « Carrefour Education » présente un excellent article sur le web 2.0.
    Le Web 2.0, expression lancée par Tim O’Reilly en 2004, fait maintenant partie du langage des technologies de l’information et de la communication. Le Web 2.0 se caractérise, entre autres, par la participation du public au développement et au partage de contenu.  L’encyclopédie Wikipédia en est une belle illustration. Selon Wikipédia, on qualifie de Web 2.0 les interfaces permettant aux internautes d’interagir à la fois avec le contenu des pages mais aussi entre eux, faisant du Web 2.0 le web communautaire et interactif.

    Principaux points traités :

    • Les applications du Web 2.0
    • Les blogs
    • Les droits d’auteur: une licence pour mieux partager
    • La baladodiffusion
    • Les flux RSS

    En savoir plus :
    Consulter l’article

    Source : tice-education.fr