Selon une étude réalisée conjointement par l’Académie des sciences et l’Académie des technologies « aucun support actuellement commercialisé ne peut garantir une bonne conservation bien au-delà de 5 ou 10 ans environs ».

Ainsi,  « une importante quantité d’informations personnelles, médicales, scientifiques, techniques, administratives, etc. est en réel danger de disparition », soulignent les Jean-Charles Hourcade, Franck Laloë et Erich Spitz, les auteurs de cette étude.

Cette réflexion concerne d’autant plus les enseignants que l’on se dirige vers « l’école numérique » : archivage des cours, des travaux de recherches, etc., utilisation d’un logiciel documentaire (enseignants documentalistes), mais aussi devoir de sensibilisation des élèves au risque de perte de données.

La solution : pour Franck Laloë, « le seul conseil que l’on puisse donner aux gens est de recopier leurs données sur plusieurs disques et de renouveler les sauvegardes sur des supports neufs régulièrement. »

En savoir plus :
Consulter la page de présentation de la publication
Consulter l’article publié sur zdnet.fr