Utiliser le TBI implique des changements dans la façon de travailler, certes, mais les supports de base ne sont pas forcément différents. Il s’agit surtout de savoir quels sont les avantages et les inconvénients de cet outil, par rapport aux méthodes utilisées pour intégrer des séquences vidéo ou des images dans un cours de langues.

Les professeurs de langue utilisent depuis bien longtemps des extraits de film en cours, bien avant l’existence des vidéoprojecteurs. Utiliser un vidéoprojecteur (même sans le TBI) procure de nombreux avantages, tels que la taille de l’image et la possibilité avec les DVD de mettre à la fois la piste son et les sous-titres en langue cible.

Lien : site