jeunes off-line La fondation Travail Université de Namur (Périne Brotcorne, Luc Mertens et Gérard Valenduc) a réalisé une étude ayant pour titre « Les jeunes off-line et la fracture numérique: Les risques d’inégalités dans la génération des natifs numériques ». Cette étude s’intéresse aux jeunes de 16 à 25 ans qui n’utilisent que très peu ou pas du tout Internet. Elle explore quelques pistes de réflexion, analyse les causes et les conséquences de ce décalage, voire de cette situation de « quasi-déconnexion » du monde numérique et propose quelques recommandations pour « améliorer la situation personnelle et sociale » de ces jeunes.

Consultez l’intégralité du document (au format PDF).